Accueil

Le Cirad en Méditerranée

Avec l’importance des enjeux humains et environnementaux liés au développement soutenu de cette région, le bassin méditerranéen devient une zone d’action prioritaire pour le Cirad. Engagé avec de nombreuses institutions nationales et internationales partenaires de recherche et d’enseignement supérieur, il participe activement à des projets scientifiques sur l’amélioration et le transfert des connaissances sur la gestion de l’eau et des systèmes aquifères, la durabilité des filières d’élevage, la performance des systèmes d’épidémiosurveillance des maladies émergentes ou la sélection des plantes tolérantes aux stress salin et hydrique.

niv1rich - 7 elements - crd_page, crd_page_chapitres, crd_dossier_faq, crd_galerie, crd_dossier_flashmedias, crd_dossier_actus, crd_dossier_liens, crd_dossier_partenaires, crd_dossier_projets, crd_fichier, crd_lien

  • En bref

    © Cirad
    Le Cirad a choisi la Méditerranée comme une des zones prioritaires de son action et s’y investit préférentiellement avec l’Inra. Il se mobilise pour valoriser utilement ses partenariats et ses compétences sur les économies d’eau, la surveillance des maladies animales, la pauvreté rurale, la gestion durable des forêts, l’adaptation des variétés aux nouvelles contraintes écologiques...
  • Algérie

    Cavaliers touaregs, population nomade du désert du Sahara au sud de l'Algérie. © Cirad 1973, M. Raunet
    La gestion de l'eau, la transformation des territoires et des systèmes d'élevage ainsi que la restauration d’(agro)écosystèmes dégradés sont en Algérie les principaux domaines dans lesquels le Cirad intervient.Les espaces pastoraux et agricoles algériens connaissant de profondes mutations et étant soumis à de fortes contraintes (milieu, climat, démographique...) intéressent également le Cirad face à une nouvelle ruralité en émergence et à sa capacité d'adaptation.
  • Arabie Saoudite

    © Cirad
    L'Arabie Saoudite est un pays désertique à 90 % où la surface agricole utile ne représente que 1% de la superficie du pays. C'est dire que sur le plan agricole, l'élevage y joue un rôle prépondérant dans l'utilisation de l'espace. Le Cirad intervient par la mise à disposition auprès de la FAO d'un expert camélidés dans le cadre d'un projet consistant à animer une équipe de recherche sur le dromadaire.
  • Egypte

    Elevage péri-urbain en Egypte. © Cirad, V. Alary
    Grâce à un partenariat diversifié, le Cirad conduit des recherches sur la performance des systèmes d’élevage et la caractérisation de la filière lait dans les zones urbaines.
  • Espagne

    © Cirad
    Au Sud de la Méditerranée les agrumes constituent une production agricole majeure contribuant à maintenir une activité rémunératrice dans les zones rurales et donc à limiter l’exode vers les grands centres urbains. Aussi le Cirad se mobilise en Espagne, principal producteur de la région, pour l'amélioration et la sélection des agrumes.
  • Maroc

    Orangeraie au Maroc © Cirad, C.Rollin
    Au Maroc, le Cirad conduit principalement des recherches dans le domaine de l'eau et de la gestion de l'eau, notamment dans le cadre du Réseau de Coopération en Partenariat sur les Systèmes Irrigués au Maghreb (RCP-SIRMA). Le Cirad développe aussi d'autres activités scientifiques en partenariat avec des institutions marocaines de recherche et d'enseignement supérieur mais aussi des organisations de producteurs, notamment en socio-économie de la production, en amélioration/adaptation des fruitiers tropicaux (agrumes, caroubiers, arganier...), en modélisation et alimentation.
  • Tunisie

    Oasis de Nefzaoua, Tunisie @ Sirma, O. Hébrard
    Le Cirad intervient dans les domaines de la gestion de l’eau (en particulier dans le cadre du réseau de coopération en partenariat sur les systèmes irrigués au Maghreb) ; la santé animale (réseau méditerranéen de santé animale, maladies émergentes) ; l’élevage et la gestion des systèmes agro-pastoraux (adaptation au changement climatique, camelins) ; et des arbres fruitiers.

Cookies de suivi acceptés